La Psychologie et la Sociologie

Souvent confondues, ces deux disciplines s’intéressent toutes deux à la façon dont les individus se comportent dans les groupes.

La psychologie et la sociologie regardent les mêmes choses, mais, sous une lumière différente. Leur point de départ commun réside dans l’idée qu’il est possible de décomposer la personnalité comme on décompose la société en ses éléments.

La sociologie est l’étude des populations humaines ou des sociétés. Elle met l’accent sur la façon dont les gens agissent et pensent au sein d’une société par rapport à la façon dont ils agissent lorsqu’ils sont seuls. Le sociologue se tourne sur le rôle qu’une personne joue  dans la société ou dans un groupe et les relations entre les membres du groupe ou de la société.  C’est l’étude de ces groupements et de ces sociétés qui tiennent sous leur dépendance étroite, la majeure partie de notre vie psychique, qui constitue la tâche de la sociologie. Elle utilise ces sciences spéciales et les lois établies par elles, pour étudier ce que tous les phénomènes sociaux ont de commun entre eux et découvrir leur lois générales.

De son côté, la psychologie est l’étude des actions et des pensées d’un individu qui vont impacter sur son comportement. La question que le psychologue se pose est comment cela affecte son comportement. Elle se concentre sur les rouages internes d’une personne. La société n’entre en jeu que si l’interaction d’une personne avec elle modifie la façon dont ils agissent individuellement.

Ces deux sciences n’utilisent pas les mêmes instruments. La psychologie se sert de l’observation des enfants, des primitifs, des aliénés, etc. La sociologie étudie l’homme en société avec ses méthodes comparatives et statistiques. D’autre part, la sociologie a une seconde partie, qui s’occupe du milieu social en général, ou de telle société à un moment donné de l’histoire. La psychologie et la sociologie examinent les relations de l’homme et du fonctionnement humain, la perspective avec laquelle ils regardent les choses est distincte. La sociologie se concentre sur l’aspect sociétal des relations, tandis que la psychologie se concentre sur l’activité du cerveau qui pousse une personne à faire quelque chose.

Les phénomènes psychiques sont étudiés par la psychologie, les phénomènes sociaux sont l’objet de la sociologie.

De ce fait, l’homme étant le facteur de tous les phénomènes sociaux, environnant, entrainant des actions résultants de son état psychique. Son état psychique est alors le résultat de tous les phénomènes du monde environnant, de ceux de la nature, y compris l’organisme physique de l’homme lui-même, comme de ceux d’ordre social, c’est-à-dire ceux où les états psychiques des hommes apparaissent à leur tour comme des facteurs. Ainsi, la sociologie et la psychologie sont complémentaires, voires indispensables, afin de mieux comprendre l’individu dans son intégralité.